Comment remplir un constat d’accident ?

Les embouteillages, le stress, la pluie : c'est souvent dans ces circonstances qu'un accident arrive et qu'il faut en plus remplir un constat dans de mauvaises conditions... Le constat est un contrat qui vous lie sur les circonstances de l'accident ! Veillez donc à le remplir dans de bonnes conditions et surtout pas sous l'emprise de l'émotion du choc. 

Ne reconnaissez jamais votre responsabilité ! Si vous avez la conviction d'être en tort, vous pouvez bien entendu écrire les faits et cochez les cases mais n'écrivez pas "je suis responsable". Certains éléments en votre faveur pourraient vous avoir échappé et vous n'auriez plus de recours... et votre compagnie pourrait vous le reprocher. 

En cas d’accident, le plus important est de vous mettre à l’abri. Ne risquez pas votre vie pour remplir votre constat directement sur le lieu de l’accident ! Une fois sur le côté, procédez par étapes :

 

  1. Localisation de l’accident : date, heure, lieu. Soyez précis. Indiquez également s’il y a des blessés (veillez à mentionner leurs coordonnées au verso du constat).
  2. Les témoins : ils peuvent être déterminants ! Demandez-leur leur nom, leur adresse et leur numéro de téléphone. L’assureur pourra ainsi les contacter.
  3. Véhicules A et B : choisissez une colonne du constat et mentionnez-y toutes les informations relatives à votre assurance et à votre véhicule (preneur et société d’assurance, coordonnées du conducteur, type de véhicule, plaque…). Vous trouverez la plupart de ces informations sur votre carte verte. L’autre conducteur doit faire de même. N’hésitez pas à vérifier ces informations !
  4. Choc initial : indiquez par une flèche le point de choc initial de l’accident. Décrivez également les dégâts apparents de votre véhicule.
  5. Observations : dans cette case, exprimez votre désaccord avec l’autre conducteur et compléter éventuellement les circonstances de l’accident.
  6. Croquis : dessinez ici un croquis de l’accident au moment du choc. N’oubliez pas de préciser le tracé et le nom des voies, la direction des véhicules A et B ainsi que leur position. Indiquez également les éventuels signaux routiers.
  7. Circonstances : cochez les cases de situations pour chaque véhicule. Prenez votre temps, ces cases sont très importantes.

 

Complétez votre constat avec beaucoup de précision et de minutie. N’apposez pas votre signature sans l’avoir relu à de multiples reprises. Le constat a une valeur juridique qu’il sera extrêmement difficile de contester par la suite. Il fait office de preuve pour les compagnies d’assurance. Une simple erreur sur le document et la responsabilité de l’accident peut alors vous être attribuée à tort !

 

En tant qu’assureur, nous sommes là pour déterminer les causes de l’accident et les responsabilités de chacun. Ne vous énervez pas inutilement avec la partie adverse, contenter vous de relater les faits sur le constat d’accident.

Plus d'informations sur le site de notre partenaire DAS en cliquant ici.